Les technologies mobiles et sociales en enseignement supérieur

Les technologies mobiles et sociales en enseignement supérieur

L’utilisation grandissante des réseaux sociaux et des technologies mobiles pour des fins aussi bien personnelles que professionnelles interpelle les professeurs, à bien des égards, à considérer l’intégration de ces outils dans leurs pratiques d’enseignement universitaire. En effet, plus que jamais auparavant, ces dispositifs fournissent un accès en temps réel à l’information, aux ressources en ligne et aux diverses communautés. Le phénomène est accentué par le développement si rapide de l’infonuagique qui permet, d’ores et déjà, d’utiliser des logiciels conviviaux et puissants basés sur Internet sans avoir le besoin de les installer sur ses propres appareils. Pour le domaine de l’enseignement, c’est un nouvel horizon qui se dessine. Des possibilités nouvelles se présentent pour enrichir l’interaction, la collaboration et la construction des connaissances.

C’est dans cette perspective que se positionne notre présentation. Son objectif est de présenter le potentiel de l’utilisation des réseaux sociaux, du mobile et de l’infonuagique comme outils technopédagogiques tout en les illustrant avec des cas d’utilisation vécus à l’UQAR. Les réseaux sociaux permettent de créer un espace d’échange et de conversation permettant ainsi de mettre sur pied une classe connectée. Dans notre cas, nous avons utilisé les réseaux sociaux Google plus et Twitter. Ces médias sociaux permettent aux étudiants, outre d’afficher une identité numérique, de commenter, lancer une discussion, exprimer des points de vue, et partager des ressources en ligne. Ces ressources ne sont pas limitées à ce qu’un professeur ramène en classe, mais s’étendent à ce que les étudiants peuvent repérer sur le web. Le réseau social Google Plus, en particulier, offre des outils collaboratifs en temps réel, de clavardage, de vidéoconférence et de stockage en ligne. Le tout est accessible depuis une interface unique.

L’infonuagique de son côté a multiplié les possibilités de travailler avec des outils de productivité et de collaboration. Tout un arsenal d’applications est disponible sur le web. Elles vont des outils de cartographie conceptuelle, de modélisation de processus, de vote, de sondage, de remue-méninges, de rédaction collaborative, de productions d’images, d’infographies, de son ou de vidéo, etc. Un grand nombre de ces outils est, d’ailleurs, gratuit ou offre des fonctions de base gratuites. Ils se distinguent aussi par une ergonomie étudiée et une utilisation simple et optimisée. Plusieurs intègrent, par ailleurs, une composante collaborative permettant à une équipe d’étudiants de travailler sur un même document, réduisant ainsi l’usage du courriel et le conflit de versions. Finalement, les technologies mobiles, telles que les tablettes et les téléphones intelligents, mettent ce savoir, ces ressources et ces outils à disposition partout et en tout temps. Dans certains cas, leur usage a été fortement recommandé en classe.

Bien sûr, il y a des défis propres à l’utilisation des appareils mobiles en contexte d’enseignement. Ils doivent donc être utilisés d’une manière responsable dans le cadre d’une pédagogie appropriée pour qu’ils ne deviennent pas des moyens de distraction. En conclusion, les évolutions technologiques au niveau des médias sociaux, le mobile et l’infonuagique appellent à reconsidérer la pratique d’enseignent. Lorsque leur usage est réfléchi, ils deviennent utiles et efficaces et peuvent contribuer à enrichir la construction des connaissances et renforcer les processus d’apprentissage.

About The Author

No Comments

Leave a Reply

Me contacter

Utiliser le formulaire dessous pour me contacter, je vous reviendrai dans les meilleurs délais.

Adresse:

UQAR, Campus de Lévis
1595, boulevard Alphonse-Desjardins
Lévis (Québec) Canada
G6V 0A6

Bureau 2076

Tél:

(1) 418 833-8800 #3387